janv. 29

La peste porcine africaine, c'est quoi ?

Mardi 29 janvier 2019, 18:36 Laurent
On vous explique tout

On vous explique tout

Dans un précédent article, (CF. Peste porcine africaine : la France est inquiète) nous vous faisions part de l'arrivée progressive du virus tant redouté par, entre autres, les éleveurs. Qui dit propagation, dit plusieurs plans d'actions afin d'y faire face. Mais, arrêtons-nous un petit instant sur l'origine de cette fièvre hémorragique et ainsi comprendre l'ampleur de la maladie. Mais rassurez-vous, l'homme est hors de danger. 

D'abord son origine : ce virus provient du continent africain, où de nombreux cas ont été signalés. Puis progressivement, en poursuivant sa route, il fut détecté il y a une dizaine d'année en Géorgie, puis Russie affectant ensuite l'Europe de l'est. C'est lors de l'été dernier que cette fièvre a touché le territoire chinois (premier éleveur mondial de porcs). De ce fait, l'infection s'est répandue sur le territoire belge pendant la saison automnale et ainsi, depuis deux semaines, la France est désormais concernée. Mais à l'heure où ces lignes sont écrites, la PPA est à l'entrée de la frontière franco-belge. 

Au total neuf pays d'Europe sont pour l'instant touchés. 

Concernant la transmission de la maladie, celle-ci n'est absolument pas dangereuse pour l'homme y compris si nous consommons de la charcuterie contaminée. Pour les porcs et les sangliers c'est une autre histoire. Si l'un d'eux est infecté, il sera extrêmement contagieux pour ses congénères, entraînant un risque accru de mortalité. 

Voilà qui nous amène aux symptômes : dans ses formes graves, le virus entraînera la mort de l'animal infecté entre deux et dix jours. Si les porcs perdent l'appétit accompagné d'une fièvre élevée avec l'apparition de rougeurs au niveau des oreilles, des pattes, de l'abdomen ou des hémorragies, les éleveurs doivent s'inquiéter. Les tiques peuvent également transmettre la maladie. Idem si l'animal a mangé des déchets alimentaires contenant de la viande (de porc ou sanglier) contaminée. Également par contact avec du matériel ou des véhicules utilisés dans des zones où le virus est installé. 

Il n'y a pas de traitement, ni de vaccin à ce jour pour enrayer la maladie. Les éleveurs sont donc inquiets de la propagation générale qui bouleverserait la filière, entraînant de lourdes conséquences économiques. 

Par conséquent, si des élevages sont atteints, l’abattage sera immédiat. Un périmètre de sécurité sera alors établi avec des méthodes de désinfection et une série de contrôles réguliers de tout ce qui entre et sort de l'exploitation.   

Référence

Gautreau, E., Franceinfo, (25/01/2019). Expliquez-nous... La peste porcine africaine. Repéré sur franceinfo.

Articles similaires