Retour au contenu
mars 30

La pêche au krill dénoncée par Greenpeace


  • Vendredi 30 mars 2018, 19:39
  • Julie
La pêche intensive du krill menace de nombreuses espèces en Antarctique

La pêche intensive du krill menace de nombreuses espèces en Antarctique

Le krill (euphasia superba) est un petit crustacé ressemblant à s'y méprendre à une crevette. Il est la base de la chaîne alimentaire en Antarctique. Alimentation principale des animaux des eaux polaires, tels que les baleines, les manchots, les phoques ou les oiseaux marins, son utilité ne s'arrête pas là.

Le krill est particulièrement recherché car il sert à la fabrication d’huile, de compléments alimentaires comme les pilules d’oméga 3, ou encore de nourriture pour les animaux domestiques, notamment les poissons d'aquaculture. Il est également utilisé dans la fabrication de produits cosmétiques. Autant de raisons pour lesquelles cet animal ne pesant pas plus de 2 grammes suscite autant les convoitises et commence à peser très lourd dans l'industrie de la pêche mondiale. Ce constat inquiète Greenpeace, qui a souhaité lancer une pétition.

La pêche au krill s'intensifie donc ces dernières années, augmentant les risques environnementaux et détruisant certaines zones d'alimentation des animaux précédemment cités. Selon Hélène Bourges, responsable de la campagne Océans à Greenpeace France : "Cette pêcherie symbolise l’absurdité d’un monde où l’on veut pêcher toujours plus loin, plus profond, dans des circonstances extrêmes alors que l’on connaît mal cette espèce, clé de voûte de tout l’écosystème."

Même si la technique de pêche a énormément évolué depuis ses premiers pas dans les années 1960, elle reste tout de même dangereuse. Outre les risques de pollution, Greenpeace a pu constater lors d'une expédition de trois mois dans l'océan arctique des pratiques telles que le transbordement (transfert en mer des produits de la pêche entre deux bateaux), qui n'est pas interdit, mais qui rend le contrôle des quantités de pêche presque impossible.

Au sujet de cette pêche au krill : "Nous ne réclamons pas son interdiction, mais nous demandons instamment que les bateaux restent loin des aires marines protégées ou des zones dont nous demandons le classement afin de préserver la faune qui y vit" ajoute Hélène Bourges.

Source : Le monde

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité