févr. 2

La mairie de Bordeaux opte pour des furets afin de chasser 3.000 lapins dans un parc

Samedi 2 février 2019, 20:06 Laurent
Cette opération s'effectuera jusqu’en Avril

Cette opération s'effectuera jusqu’en Avril

Les agents d’entretien des espaces verts du parc bordelais en ont ras-le-bol. En effet, des lapins semi-domestiques saccagent la végétation. Il ne s'agit pas d'une dizaine de lapins, mais bien de milliers, 3.000 pour être exact. Ces derniers n'en finissent plus de se reproduire et ce, à un rythme effréné. Ce nombre s'explique par le fait qu'à l'origine, des lapins de Garenne qui sont, eux, depuis toujours présent sur le site, se sont "mélangés" avec des lapins que des particuliers relâchaient dans le parc. Voilà donc l'origine de cette surpopulation. Le parc a depuis de nombreuses années toujours eu une belle image, il avait été qualifié de "remarquable" par le ministre de l'agriculture. 

La frustration de la mairie s'explique aussi par le fait que ces animaux creusent de nombreux terriers et leur présence risque d'être dangereuse pour les promeneurs. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé de nombreuses solutions, comme par exemple, clôturer les plantations, mais sans succès. Les lapins nuisibles continuent de tout abîmer. Ils s'attaquent désormais aux écorces des arbres adultes. 

Trop c'est trop. La mairie a alors songé à élaborer des mesures afin de piéger et de réduire le nombre de ces nuisibles. Comment ? Avec l'aide de furets. Ainsi, un piégeur agréé va intervenir sur le parc plusieurs jours jusqu'en avril afin de réduire sensiblement leur nombre. De plus, selon Magali Fronzes, adjointe au maire chargée de la nature en ville et des espaces verts :

"A 1000, ils posaient déjà problème." 

La municipalité n'a pas le droit de déplacer ces animaux vivants et donc, impossible de les confier à une association. 

La faute aux anciens propriétaires des lapins incriminés, d'après la ligue de protection des oiseaux (LPO).

Référence

Provenzano, E., (29/01/2019). Bordeaux: Alors que 3000 lapins pullulent dans un parc, la mairie a recours à des furets pour les chasser. Repéré sur 20 Minutes.

Articles similaires