janv. 12

La faune sauvage victime des guerres humaines

Vendredi 12 janvier 2018, 12:03 Caroline
Les populations de la faune sauvage sont directement touchées par la guerre

Les populations de la faune sauvage sont directement touchées par la guerre

La guerre fait des milliers de morts chez les humains, mais aussi dans la faune sauvage. Après avoir étudié de nombreux rapports sur les populations de 36 espèces d'animaux sauvages d'aires protégées en Afrique, sur la période de 1946 à 2010, les chercheurs ont pu démontrer pour la première fois l'impact négatif de la guerre sur les grands herbivores tels que les gnous, les éléphants, les zèbres, les antilopes, les girafes ou encore les hippopotames.

La guerre civile du Mozambique a décimé 90% de la faune sauvage du parc national de Gorongosa en 15 ans. Dès que la guerre commence, le nombre de grands herbivores décline, et lorsque les conflits sont fréquents, le déclin est plus rapide. Heureusement la faune peut se remettre de ces guerres si des programmes de conservation et de restauration sont mis en places après le conflit.

Si l'étude ne permet pas d'expliquer la raison précise de ce déclin des populations de la faune sauvage en temps de guerre. Certaines causes sont cependant envisagées, comme la chasse ou les "dommages collatéraux" lorsque les animaux sont victimes des balles et des bombes destinées aux humains.

 

Source : The Verge

Articles similaires