juin 1

Japon : 122 baleines enceintes tuées pour un échantillonnage

Vendredi 1 juin 2018, 16:27 Justine
Plus de 300 cétacés ont été abattus dans le cadre de la troisième mission du Programme scientifique de recherche sur les nouvelles baleines dans l'océan Arctique

Plus de 300 cétacés ont été abattus dans le cadre de la troisième mission du Programme scientifique de recherche sur les nouvelles baleines dans l'océan Arctique

Les scientifiques japonais ont pris 344 baleines pour cible afin d'effectuer un échantillonnage. Ils sont parvenus à prélever des échantillons sur 333 d'entre elles en utilisant des harpons et des grenades penthrites de 30 grammes. Le projectile est en fait lancé à partir d'un canon harpon qui pénètre dans la peau de la créature avant d'exploser. Cela révèle une "chasse à la baleine" où la tête est habituellement visée.

L'analyse japonaise avait pour but d'examiner le contenu stomacal afin d'estimer la composition et la consommation des proies, mesurer leur âge et évaluer leur maturité sexuelle. De plus, les parties du corps et les organes des mammifères marins ont été pesés et leurs crânes mesurés.

Alexia Wellbelove, directrice principale de la Humane Society International (HSI), a déclaré :

C'est une statistique choquante et une triste condamnation de la cruauté de la chasse à la baleine au Japon. C'est une nouvelle démonstration, si c'était nécessaire, de la nature vraiment horrible et inutile des opérations de chasse à la baleine, en particulier lorsque les études non létales se sont révélées suffisantes pour des besoins scientifiques.

En effet, 122 baleines tuées, au cours de cette expérience, étaient enceintes. Depuis 1986, la chasse à la baleine est interdite. Cependant, en 2014, la Cour internationale de justice des Nations Unies (CIJ) a ordonné à Tokyo de cesser ses activités puisqu'elles ne respectaient aucune norme scientifique conventionnelle. Malheureusement, cette chasse est réapparue quelques temps après au Japon.

Yuki Morita, chargé du sujet au sein de l'agence, s'est défendu :

Nous capturons les baleines de manière totalement aléatoire. Le comité scientifique de la Commission baleinière internationale atteste du fait que le nombre de baleines que nous chassons est conforme à ce qui est nécessaire pour effectuer des recherches, et non à un niveau susceptible de mettre en danger la conservation des stocks.

L'industrie baleinière a connu un succès après la Seconde Guerre Mondiale puisqu'elle apportait des protéines animales aux nippons. Cependant, ces dernières années, la demande de viande de baleine a fortement diminué au sein de l'Empire du soleil levant.

Référence

AFP, Sciences et Avenir, (2018). Japon: 122 baleines enceintes tuées au cours de l'expédition dans l'Antarctique. Repéré sur Sciences et Avenir.

Articles similaires