déc. 4

Expérimentation animale : la réplique des chercheurs

Lundi 4 décembre 2017, 19:07 Julia
400 chercheurs ont signé une tribune dans « Libération » pour dénoncer les caricatures dont ils sont victimes

400 chercheurs ont signé une tribune dans « Libération » pour dénoncer les caricatures dont ils sont victimes

400 chercheurs ont signé une tribune dans « Libération » pour dénoncer les caricatures dont ils sont victimesC’est fait : après le soulèvement de 400 chercheurs contre la caricature exagérée de la recherche, le journal « Libération » a publié le 30 novembre une tribune pour dénoncer ce fait dont ils sont victimes. 

Le prix Nobel de médecine 2011, Jules Hoffman, la médaille d'or du CNRS Margaret Buckingham, le président de l'Institut Curie Thierry Philip et un grand nombre de chercheurs et de directeurs de la recherche française, y ont exprimé leur colère face à des attaques de plus en plus nombreuses, qui discréditent leur travail en remettant en cause les bases même de la biologie.

Ils rappellent que la biologie est « Un des secteurs les plus réglementés et les plus contrôlés » et qu'il est « interdit depuis 1986 d'utiliser un modèle animal, dans le cas où il existe un modèle alternatif satisfaisant sur le plan scientifique ». De la peau artificielle serait notamment utilisée, tout en reconnaissant que ses capacités sont limitées : n’ayant ni vaisseaux sanguins, ni nerfs, ni vaisseaux lymphatiques, ni poils, elle ne peut PAS être utilisée pour comprendre les mécanismes tels que les maladies auto-immunes ou tumeurs de la peau... Or, la recherche de traitements contre la maladie d’Alzheimer, le cancer, le diabète et de nombreuses autres maladies nécessitent tout cela. 

Ces scientifiques en colère s’inquiètent également du fait qu'un tiers des Français croit qu'il n’existe aucune réglementation. Ils rappellent ainsi que "tout le personnel de la recherche doit suivre des formations relatives à l’éthique, à la règle des 3R et au bien-être animal." Cette règle des 3R ("remplacer, réduire, raffiner") qui vise à trouver des alternatives à l'expérimentation animale. 

Articles similaires