mai 29

En Australie, une barrière anti-chats vient d'être installée

Mardi 29 mai 2018, 19:24 Julie
Longue de 44 kilomètres, une barrière anti-chats a été installée dans la réserve de Newhaven, en Australie

Longue de 44 kilomètres, une barrière anti-chats a été installée dans la réserve de Newhaven, en Australie

L'Australie emploie tous les moyens pour lutter contre les espèces invasives sur son territoire, c'est ainsi que dans la réserve de Newhaven, ancienne station d'élevage achetée par l'Australian Wildlife Conservancy, une barrière anti-chats a été installée afin de protéger les espèces endémiques.

Longue de 44 kilomètres, haute de 1,8 mètres, équipée de 85.000 piquets et de 130 kilomètres de barbelés, cette barrière est donc destinée à protéger les espèces telles que le rat-kangourou, le numbat ou le mala. Et dont le prédateur principal n'est autre que le chat. Depuis son introduction sur l'île il y a deux siècles, l'animal aurait déjà causé la disparition de 20 espèces natives et tue chaque minute plus de 2.000 animaux endémiques. En 2015, le gouvernement a donc engagé un plan massif d'éradication de deux millions de chats à l'horizon 2020. 

Atticus Fleming, directeur général du conservatoire, a déclaré que la population du mala devrait passer de 2 400 à 18 000 individus, en 10 ans, à l'intérieur du sanctuaire. Onze autres marsupiaux devraient également être réintroduits dès 2019, les nouvelles espèces comprendront des bilbies, des bettongies à queue touffue ou des bandicoots dorés. Fleming a déclaré que la prochaine étape du projet était d'étendre le sanctuaire de 94 à 1000 kilomètres carrés, ce qui en ferait la plus grande réserve de ce type au monde.

Mais la technique la plus efficace reste le sanctuaire entouré de barbelés : le taux de survie des mammifères y serait 80% plus élevé, selon Chris Dickman, professeur à l'université de Sydney. L'Australie en compte déjà pas moins de six, cinq autres sont en construction. Malheureusement, la création de ces sanctuaires coûte extrêmement cher.

C'est à cause de ces espèces invasives, telles que le chat ou le renard que l'Australie est considéré comme le pire pays au monde en ce qui concerne le taux d'extinction des mammifères : plus de 30 espèces auraient déjà été rayées du territoire depuis l'arrivée des colons européens, et 63 autres seraient en péril

Initialement, le chat avait pourtant été importé pour décimer les lapins, qui ont pourtant proliféré sans limite sur le territoire.

L'Australie n'en est pas à son coup d'essai en matière de tentatives d'éradication d'espèces : Le développement d'un virus spécial contre le lapin (mixomatose), d'un virus de l'herpès modifié contre la carpe, l'épandage d'appâts empoisonnés, les robots tueurs de chiens, ou la chasse au buffle en hélicoptère.

Référence

Deluzarche, C., (2018). Australie : la plus grande barrière du monde contre les chats. Repéré sur Futura Sciences.

Articles similaires