Retour au contenu
avr. 12

Elle ne servait qu'à faire des bébés et la SPA lui a offert une nouvelle chance


  • Jeudi 12 avril 2018, 16:36
  • Julia
La question de l'élevage intensif se pose à nouveau

La question de l'élevage intensif se pose à nouveau

Une vie vouée à la reproduction. Cette triste histoire, c'est celle de Pépette, une petite chienne qui ne servait qu'à "faire des bébés". Arrivée affaiblie et très maigre à la SPA de Compiègne dans l'Oise, elle a été stérilisée et Magalie, qui l'a adoptée par la suite, a eu le coup de foudre pour cette petite boule de poils au cœur tendre dès son arrivée. Pépette coule aujourd'hui des jours heureux après des années de négligence. Cela crée une nouvelle fois des interrogations sur la santé mentale des chiens d'élevage. 

La question de l'élevage intensif se pose à nouveau

Lorsque la peur domine :

Une équipe de chercheurs vétérinaires anglo-saxons l'affirme : la peur est dominante chez ces chiens destinés à la reproduction même après le début de leur "seconde vie", en famille cette fois. Ces chiens sont souvent détenus dans des espaces restreints pour toute la durée de leur vie de "reproducteur", parfois sans jamais sortir et avec des interactions sociales réduites au minimum. Les Commercial Breeding Establishment, appelés vulgairement moulins à chiots ou "puppy mills", doivent répondre à des impératifs de production souvent comparables à ceux de l’élevage du bétail. Conséquence, plus de trois quarts de ces chiens sont victimes de pathologies parfois très lourdes : maladies psychologiques dues au stress, perturbations hormonales, difficultés d'adaptation sociale, dépression, troubles de l'humeur pouvant induire de l'agressivité. 

Bien choisir son élevage lors de l'adoption d'un animal est donc primordial, car l’élevage d’origine de votre chiot peut être déterminant sur son état de santé et son comportement à son arrivée dans votre foyer.

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité