févr. 10

Du lémurien dans les restaurants à Madagascar

Samedi 10 février 2018, 14:50 Julia
Malgré les interdictions, les lémuriens sont massacrés pour leur viande

Malgré les interdictions, les lémuriens sont massacrés pour leur viande

A Sava, une région de Madagascar, les autorités constatent que les restaurants continuent de vendre de la viande de lémurien et ce illégalement. 

Des représentants de la faune de Sava l'ont également confirmé :  de la viande de lémurien est servie dans les hôtels et commerces de leur région malgré tous les efforts pour mettre fin à cet immonde trafic... Les lémuriens figurent eux aussi parmi les animaux les plus menacés de la planète. Pire encore, la population locale utiliserait des "codes", pour favoriser le trafic et la vente de viande, ce qui complique d'avantage le travail des autorités. Ces animaux ont pourtant toujours été chassés en forêt tropicale de Madagascar, la population étant pauvre et se nourrissant de chasse et de cueillette. La viande de lémurien est riche en protéines et en bonnes graisses et a sauvé de la famine de nombreuses populations malgaches.  Le "fady", sorte de tabou culturel, protège certaines espèces de lémuriens, mais aujourd'hui plus de 90 des 111 espèces existantes sont gravement menacées. Les lémuriens sont pourchassés avant d'être sauvagement abattus et dépecés, puis finissent dans les hôtels et restaurants locaux. 

Malgré les interdictions, les lémuriens sont massacrés pour leur viande

Jean-André Mboly, directeur du Parc national de Majorely, dans le nord-est du pays, explique que les locaux aiment trop la viande de gibier pour y renoncer et que la majorité des chasses ont lieu dans les forêts qui ne sont pas protégées, ni par les autorités ni par des associations. Certaines personnes riches bénéficieraient particulièrement de ce juteux trafic notamment dans les hôtels de la région. "Ils ont un code entre eux, une sorte de mot de passe, qui leur est réservé, car cette viande n'est pas donnée à tous. On leur a pourtant demandé s'ils faisaient la différence entre du poulet et du lémurien et on nous a répondu que non, que le poulet était même meilleur, mais que c'était pour pouvoir dire qu'ils en avaient déjà mangé". 

Un guide local, Janvier, qui accompagne touristes et locaux en forêt pour des expéditions d'observation des animaux, affirme pourtant que le pays est en train de développer un respect pour les lémuriens et en particulier pour certaines espèces, qu'ils peuvent suivre pendant plusieurs jours en forêt juste pour le plaisir d'observer certains spécimens comme le Propithèque soyeux, animal devenu très rare au long poil blanc et très doux. Pourtant, au massacre de lémuriens pour leur viande s'ajoute la déforestation, catastrophique, par l'agriculture sur brûlis qui consiste à abattre les arbres et à y mettre le feu, détruisant ainsi petit à petit l'habitat déjà si fragile des lémuriens. Une notion du respect animal bien particulière... 

Source : Mongabay.com 

Articles similaires