juin 23

Disparition de Koko, le célèbre gorille qui parlait le langage des signes

Samedi 23 juin 2018, 19:57 Laurent
Koko et son chat

Koko est décédée dans son sommeil ce 20 Juin à l'âge de 46 ans

Née le 4 Juillet 1971 au zoo de San Fransisco, Koko fut confiée et éduquée par l'éthologue Penny Patterson à partir de 1972. Avant de créer son association (The Gorilla Foundation à l’université Stanford) la doctoresse avait appris le langage des signes à la femelle gorille dès son plus jeune âge. Rapidement, elle maîtrisa plus de 1.000 mots. C'est à cette période que la guenon devint célèbre pour ses très grandes capacités d'apprentissage, son intelligence et sa grande empathie. 

Koko ayant acquis une grande popularité auprès du public, elle fut plusieurs apparitions notamment au cinéma où elle joua son rôle dans un film documentaire lui étant consacré : "Koko le gorille qui parle" sorti en 1978. Mais aussi en couverture du magazine "National Géographic" sorti en octobre 1978. On l'aperçoit  se prendre en photo devant un miroir. 

 

 

Quelques temps plus tard, elle fut une seconde apparition dans ce même magazine (toujours en couverture) avec son chaton All Ball avec lequel, elle tissa un lien affectif très fusionnel. Lors de la disparition de ce dernier qui fut renversé par une voiture, l'éthologue lui annonça la terrible nouvelle. Koko ne tarda pas à exprimer sa profonde tristesse...

 

 

Par ailleurs leur relation a été l'objet d'un livre pour enfants "Koko’s Kitten" devenu une référence encore aujourd'hui. 

 

 

De nombreuses stars sont venues la rencontrer notamment l'acteur Robin William ou encore le batteur Fléa du groupe des Red Hot Chili Peppers qui prêta sa basse au grand singe. 

 

 

Celle-ci montra également un penchant pour la peinture et jouait un peu de flûte. Parfois, elle participait à des discussions sur internet avec ses fans. 

 

 

La fondation a tenu à rendre hommage à l'ambassadrice des gorilles : 

"La capacité de Koko pour le langage et son empathie a ouvert l'esprit et le cœur de millions de personnes. Elle était très aimée et nous manquera profondément".

David Steen, biologiste de la faune de l'état en Géorgie a déclaré  :  

"Repose en paix, Koko, tu as tellement fait pour faire tomber le mur que beaucoup d'entre nous perçoivent entre les humains et les autres espèces". 

Retour sur les instants clés de sa vie en vidéo : 

 

 

Salut à toi Koko...

Référence

Le Monde, (21/06/2018). Koko, le gorille qui parlait la langue des signes, est morte. Repéré sur Le Monde.

Articles similaires