janv. 24

Des oiseaux pyromanes

Mercredi 24 janvier 2018, 18:15 Julia
Plus de doute possible dans le bush australien

Plus de doute possible dans le bush australien

Un incendie, qu'il soit d'origine naturelle ou provoqué, est toujours une véritable catastrophe pour la vie, qu'elle soit faune ou flore. Cependant, dans le Bush australien, le doute planait depuis quelques années sur les origines de nombreux incendies. Il semblerait que le mystère soit résolu : Le coupable n'est ni une cause naturelle telle qu'une sécheresse ou la foudre, ni l'homme.

Cette fois les coupables sont... des oiseaux. Un journal en ligne, "The journal of ethobiology", a publié une étude dans laquelle plusieurs personnes témoignent avoir vu des rapaces agir seuls ou pour le compte d'un groupe. L'oiseau, généralement un milan, s'emparait d'un bâton déjà fumant pour le jeter dans de l'herbe sèche et ainsi faire fuir d'autres animaux afin de les rabattre, pour s'en nourrir. Or, si à un endroit donné les rapaces ne trouvent pas assez de proies, vivantes ou mortes, rien ne l'empêche de recommencer plus loin... et de propager des incendies déjà existants. Un témoin a ainsi raconté que lorsqu'il allumait un barbecue ou un brûlot par exemple, les oiseaux arrivaient rapidement de nulle part et s'emparaient de braises ou de branches. Après l'homme et la foudre, les rapaces pourraient devenir la troisième cause de nombreux incendies en Australie. Les risques encourus vont devoir être pris très au sérieux dès à présent. 

Source : Futura-Sciences 

Articles similaires