oct. 23

Des macaques pour réguler la population de rats en Malaisie

Mercredi 23 octobre 2019, 23:17 Laurent
Une alternative naturelle afin de remplacer les produits chimiques dans les plantations d'huile de palme

Une alternative naturelle afin de remplacer les produits chimiques dans les plantations d'huile de palme

Tués injustement en Malaisie, les macaques à queue de cochon sont régulièrement pris pour cible, car ces primates sont réputés pour saccager les cultures d’huile de palme. Mais selon une récente étude publiée dans la revue Current Biology, des chercheurs ont révélé que ces primates sont loin d’être responsables des dégâts occasionnés. Les fautifs ? Ce sont les rats ! En effet, les auteurs de l’étude ont découvert que ces primates ne se contentaient pas que de manger des fruits, lézards ou certains oiseaux, les rats aussi font partie de leur alimentation. 

Ce qui remet pas mal d’éléments en question : ces petits singes ont été méprisés à tort, puisque ceux-ci semblent beaucoup plus « civilisés » que les rongeurs. Rendant donc un service naturel à tout point de vue, tant pour limiter les dégâts des cultures que pour la biodiversité d’une manière générale. 

Selon les experts, les macaques endommageraient 0,54 % des plantations contre 10 % pour les muridés. Ainsi, ce sont 3.000 rongeurs qui font office de repas pour les singes. Les scientifiques appellent donc les Malaisiens à stopper l’abattage des macaques. En outre, abandonner les produits chimiques dans les plantations d’huile de palme. 

Nous espérons que les propriétaires de plantations publiques et privées vont envisager de reconsidérer la protection de ces primates et de leur habitat forestier naturel à l’intérieur et aux alentours des plantations,

a déclaré Anja Widding (Université de Leipzig), coauteure de cette étude.

Ainsi Anja Widding, espère que les producteurs envisageront des collaborations avec des ONG afin d’établir des stratégies nettement moins néfastes pour la planète, et donc, de concevoir des productions durables et respectueuses des animaux.  

 

 

Référence

Daelen, O., (23/10/2019). Des macaques mangeurs de rats pourraient remplacer les produits chimiques dans les plantations d'huile de palme. Repéré sur Ilico.

Articles similaires