févr. 8

Des fourmis pour nous guérir

Jeudi 8 février 2018, 09:55 Caroline
Et si les fourmis pouvaient nous guérir grâce aux substances qu'elles produisent ?

Et si les fourmis pouvaient nous guérir grâce aux substances qu'elles produisent ?

La science se penche de plus en plus sur le sujet, mais n'en est encore qu'à ses débuts. Des chercheurs ont étudié 20 ouvrières d'espèces de fourmis différentes dont la taille du corps et la taille de la colonie variaient. Alors qu'ils pensaient que les fourmis très sociales vivant dans de grandes colonies (plus favorables aux épidémies), possédaient une activité antimicrobienne importante, il n'en était rien. Seules 60% des 20 espèces de foumis étudiées sécrétaient une immunité externe qui les protégeait des microbes, sans que cette sécrétion ne soit liée à la taille de la fourmi ou de sa colonie.

Certaines fourmis sociales, en contact important avec des agents pathogènes, ne présentent pas d'immunité externe antimicrobienne. Elles possèdent donc un autre moyen de défense contre les microbes pathogènes, sans quoi, elles ne pourraient pas survivre dans leur colonie. Mais lequel ? Ou lesquels ? Et comment agissent-ils ?

Des recherches sont à continuer pour comprendre les mécanismes de défense antimicrobiens des insectes sociaux. Plus les recherches avanceront, plus les humains auront une chance de créer des médicaments antibiotiques auquels les microbes ne pourront pas créer de résistance. Il reste encore quelques dizaines de milliers d'espèces d'insectes sociaux à tester, la route est encore longue.

 

Source : Royal Society Open Science

Articles similaires