Retour au contenu
mai 15

Des faons siamois mort-nés découverts dans le Minnesota


  • Mardi 15 mai 2018, 10:10
  • Julie
Des chercheurs américains ont étudié ce cas exceptionnel

Des chercheurs américains ont étudié ce cas exceptionnel

C’est une première pour cette espèce : des faons siamois ont été découverts mort-nés par un cueilleur de champignons dans une forêt du Minnesota, aux Etats-Unis. Seulement deux cas de cerfs de Virginie (Odocoileus virginianus) siamois avaient jusque-là été rapportés dans la littérature scientifique, mais il s'agit ici, du premier cas dont la gestation est arrivée à terme. Le cueilleur de champignons, en faisant cette découverte, en mai 2016, a directement appelé le département des ressources naturelles de l’Etat. Des chercheurs ont ainsi pu congeler le spécimen afin de le maintenir en état jusqu'à ce qu'ils puissent l'autopsier.

Les chercheurs ont soumis le corps des siamois à un scanner et une IRM. Dans le numéro d'avril 2018 de la revue The American Midland Naturalist, ils affirment que les animaux avaient des corps joints mais des cous et des têtes distinctes. Grâce à l'imagerie médicale, le crâne, les vertèbres cervicales et plusieurs côtes ont été dupliqués. Les chercheurs ont aussi constaté que les animaux avaient deux tractus intestinaux distincts. Le foie, lui, était partagé et malformé. Les siamois avaient deux cœurs séparés mais partageant un même sac péricardique. Placés dans l'eau, les poumons ont coulé, ce qui indique que les faons sont mort-nés, explique l'étude. Leurs poumons n’ont jamais été remplis d’air, ils n'ont donc jamais été viables.

Malgré cela, "ils ont été découverts propres et dans une position naturelle ce qui suggère que la biche a tenté de prendre soin d'eux après l'accouchement" s'étonne Gino d’Angelo, un des auteurs de l’étude. Et d'ajouter :

L'instinct maternel est quelque chose de très fort

Les constatations des experts ne permettent pas de comprendre, pour le moment, pourquoi et comment ces siamois ont pu naître. Le chercheur Gino d’Angelo rappelle que la formation de siamois n’est pas encore complètement expliquée chez les humains. "Nous pensons que c’est dû à une division anormale des cellules durant les premières étapes du développement de l’embryon" explique le co-auteur.  Les mécanismes précis qui régissent ce processus restent encore à élucider.

Des chercheurs américains ont étudié ce cas exceptionnelDes chercheurs américains ont étudié ce cas exceptionnel

Référence

Tassart, A., (2018). Des faons siamois morts-nés découverts dans une forêt américaine. Repéré sur Sciences et avenir.

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité