févr. 2

Des espèces rares vendues sur les réseaux sociaux

Vendredi 2 février 2018, 11:59 Caroline
Des animaux de toutes sortes, dont certaines appartenant à des espèces rares, faisaient l'objet d'un trafic sur les réseaux sociaux

Des animaux de toutes sortes, dont certaines appartenant à des espèces rares, faisaient l'objet d'un trafic sur les réseaux sociaux

Le trafic d'animaux continue sur les réseaux sociaux (Cf. Trafic de reptiles sur Facebook). En Indonésie, 7 trafiquants présumés ont été interpellés. Plusieurs animaux ont été mis en vente sur leur compte Facebook ou via WhatsApp. Seulement les animaux vendus sont des espèces protégées et la police a pu confisquer aux trafiquants deux crocodiles, deux pythons réticulés, deux langurs de Java, un presbytis de Java, deux gibbons, six chats de jungle, deux hiboux, deux aigles et un nycticède.

Le trafic peut avoir de graves conséquences sur la survie des espèces concernées. Les trafiquants se jouent ainsi de la biodiversité, pour se faire de l'argent sur le dos d'amateurs d'animaux rares qui n'ont pas conscience des risques qu'ils font prendre à ces derniers. Ainsi, les trafiquants ont acheté certains animaux pour l'équivalent de 18€, avant de les vendre à un prix avoisinant les 120 à 300€.

 

Source : Sciences et Avenir

Articles similaires