Retour au contenu
nov. 24

Des chiens en laisse au début du Néolithique


  • Vendredi 24 novembre 2017, 10:14
  • Caroline
Des gravures de chiens en laisse datant de la Préhistoire sont les plus anciennes traces du lien entre chien et humain

Des gravures de chiens en laisse datant de la Préhistoire sont les plus anciennes traces du lien entre chien et humain

Sur les parois rocheuses des sites d'art rupestre de Shuwaymis et Jubbah, en Arabie Saoudite, se trouvent de nombreuses représentations de chiens, dont certains attachés avec une laisse. Ces gravures préhistoriques de chiens en laisse dateraient de 7 000 à 8 000 avant Jésus-Christ, soit au début du Néolithique. La domestication du loup a peut-être commencé il y a 15 000 ans, mais ces gravures sont les premières traces d'une relation inter espèce en Arabie Saoudite et surtout, une première et unique preuve de l'utilisation des laisses à cette époque.

En tout, ce sont 147 scènes de chasse trouvées sur ces sites d'art rupestre qui ont été étudiées par les archéologues. Certaines scènes étaient même composées de 21 chiens, ce qui signifie que l'Homme a bien pu faire un élevage de chiens dans un but précis : la chasse. Ces gravures rappellent les chiens Canaan, qui pourraient être leurs descendants. Les archéologues ont trouvé différentes fonctions du chien pour la chasse, selon le lieu de chasse, mais également selon les rôles qu'ils devaient jouer : les chiens les plus domestiqués étaient lâchés pour s'attaquer aux gazelles, bouquetins et équidés sauvages, ou pour tendre des embuscades. Tandis que les plus jeunes ou ceux qui n'avaient pas le même rôle étaient maintenus en laisse pour un meilleur contrôle.

 

Source : Futura Science

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité