mars 26

Des Bulgares hébergent des cigognes frigorifiées

Lundi 26 mars 2018, 19:29 Julie
Ce début de printemps glacial ne touche pas seulement les hommes

Ce début de printemps glacial ne touche pas seulement les hommes

En Bulgarie, le printemps peine à arriver, les vents glaciaux, les températures négatives et les chutes de neige n'épargnent pas les habitants, mais pas seulement. Les cigognes, très présentes dans ce pays, en subissent, elles aussi les conséquences.

La détresse de ces échassiers a particulièrement touché un habitant de Zaritsa (nord-est de la Bulgarie) qui a décidé d'en accueillir cinq dans son salon. "Avant-hier, j’ai trouvé cinq cigognes gelées près de la route qui mène au village. Je les ai emmenées chez moi, j’ai allumé le poêle et je leur ai acheté du poisson" explique-t-il. Et la bonne action de cet homme a entraîné un réel élan de solidarité au nord du pays.

Ce début de printemps glacial ne touche pas seulement les hommes

Ainsi, plus d'une quarantaine d'oiseaux ont été abrités dans des garages ou des bâtiments agricoles afin de supporter au mieux ce début de printemps glacial. À tel point que Green Balkans (fédération de conservation de la nature des pays Balkans) met en garde la population, et demande de ne pas héberger n'importe quelle cigogne, mais seulement celles se trouvant dans un réel état de détresse. Cela afin d'éviter de faire fuir les plus timides et ainsi leur faire perdre leur précieuse énergie.

Les cigognes les plus fragiles auront donc un toit et du chauffage en attendant que le printemps pointe, enfin, le bout de son nez.

Source : Sciences et avenir

Articles similaires