mars 3

Dauphins roses : une première scientifique pour sauver l'espèce

Samedi 3 mars 2018, 19:52 Julia
Peu connus, ils bénéficient maintenant d'un suivi de près par les scientifiques

Peu connus, ils bénéficient maintenant d'un suivi de près par les scientifiques

Les barrages hydro-électriques du bassin amazonien les menacent de plus en plus. Depuis peu, les dauphins roses sont munis de colliers par les scientifiques, dans le but de sauvegarder l'espèce. 

L'opération n'est pas facile : il faut d'abord poser des filets pour les capturer, puis les transporter et ensuite leur poser les colliers qui permettront de les suivre et de récolter les informations nécessaires afin de sauvegarder cette espèce. Le tout en seulement 15 minutes. Les chances de réussite sont nombreuses mais les dauphins roses ne sont pas menacés uniquement par les barrages : Au Brésil, ils sont pêchés et servent d'appâts pour la pêche au poisson chat. Un pêcheur explique sans la moindre gêne aux journalistes que deux dauphins roses lui rapportent jusqu'à 1700 euros (environ 2400 dollars) par jour. Ces dauphins sont mêmes considérés comme des "concurrents" pour la pêche, qui nourrit les familles de ces hommes. Certains d'entre eux avouent même qu'ils les harponnent par pure méchanceté...

Dans la réserve de Rio Trombetas, un affluent de l’Amazone, Migueis, chercheur portugais, déclare avoir vu la population de dauphins passer de 250 en 2009 à peine plus de 50 individus au début de l’année 2015. La population de dauphins roses diminue dans l'indifférence générale : De nombreuses personnes propagent une légende depuis plusieurs siècles selon laquelle ils seraient maléfiques, encourageant le massacre. De plus, le commerce des parties génitales (auxquelles on prête des vertus "porte-bonheur") et de l'huile de dauphin, reste prospère. À 17 euros le bocal d'huile prétendue anti-rhumatisme, que peut-on espérer pour l'avenir de l'espèce ? 

Articles similaires