mai 27

Céline Ravenet accusée d'avoir fait euthanasier des chiens de son refuge

Dimanche 27 mai 2018, 11:25 Justine
La présidente de la SPA a lancé une procédure de licenciement envers la responsable du refuge

La présidente de la SPA a lancé une procédure de licenciement envers la responsable du refuge

Natacha Harry, la présidente de la SPA nationalereproche à Céline Ravenet, responsable d'un refuge, d'avoir falsifié des documents ces 5 dernières années en faisant croire à des adoptions pour pouvoir euthanasier des chiens. Ces faits ont été révélés par une salariée. Pour l'instant, il y aurait eu 17 animaux euthanasiés sans justification valable. L'accusée a déclaré :

Oui, ces quatre dernières années, j’ai pris la décision de faire euthanasier les chiens que nous jugions impossibles à faire adopter en raison de leur comportement avec les humains et les autres chiens. La seule chose que l’on me reproche, c’est de ne pas avoir suivi les procédures complexes de la SPA qui imposent des visites et des contre-visites durant quatre mois. Quatre longs mois durant lesquels, les animaux sont enfermés dans des cages [...] Ce n’est pas ma conception de la protection animale.

À ce poste depuis 2002 et bénévole dans l’association depuis ses 13 ans, Céline Ravenet affirme être la cible de tous depuis qu'elle est connue pour avoir choisi le chien du couple Macron. En effet, elle a confié être victime de harcèlement.

Natacha Harry, les larmes aux yeux, s'est exprimée :

Cela porte gravement atteinte au travail réalisé par les salariés, les bénévoles, les adhérents qui s'engagent auprès de nous pour sauver ces animaux. C'est une honte ! C'est une honte de procéder ainsi parce que nous sommes une association de protection animale. Notre vocation est de protéger les animaux, ce n'est certainement pas de les tuer de cette manière-là, sans justification.

10.000 signatures ont été obtenues dans une pétition prenant la défense de Céline Ravenet dans cette affaire, alors qu'une enquête interne est toujours en cours.

Référence

L'Écho Républicain, (2018). Accusée d'avoir dissimulé des euthanasies de chiens, la directrice de la SPA d’Hermeray se défend. Repéré sur L'Écho Républicain.

Articles similaires