Retour au contenu
févr. 2

Bien-être animal : une question de comportement


  • Vendredi 2 février 2018, 18:36
  • Julia
Identifier leurs besoins et en évaluer l'importance

Identifier leurs besoins et en évaluer l'importance

Les animaux, qu'ils soient de compagnie ou d'élevage, ne sont plus considérés comme des machines. Il aura fallu des dizaines d'années à l'homme pour les étudier, les analyser. Alors, comment définir leur bien-être ? Comment savoir s'ils vont bien, s'ils sont satisfaits de ce qu'on leur apporte ? 

Isabelle Veissier, directrice à l'INRA de la cellule de recherches sur les herbivores, s'est penchée sur le sujet. Elle nous explique que naturellement, puisque l'on ne peut pas le leur demander, il faut mieux les observer et décrypter à travers leurs comportements leurs émotions, leur stress, leur état de santé.  Une nourriture adaptée, une aire de couchage confortable, une bonne santé sont autant de facteurs nécessaires à leur bien-être. Au contraire, des situations stressantes à répétition, une vie monotone ou trop solitaire ont autant de poids sur le moral des animaux.

Respecter leurs instincts

Prenons par exemple les poules. Elles aiment pouvoir gratter le sol et prendre des bains de poussière. Les vaches, elles, adorent brouter de l'herbe bien grasse au pré, ce qu'elles font mieux que personne, et d'autres comme les moutons ou les chèvres adorent recevoir de l'affection, des caresses. Certaines femelles sont prêtes à réaliser de véritables exploits pour trouver l'endroit idéal où mettre au monde leurs petits, tant cela leur parait naturel et indispensable. Chaque animal a ses instincts que les chercheurs tentent d'identifier. En effet, l'expression de ces comportements spécifiques fait partie de leur bien-être. Un animal d'élevage par exemple, qui n'aura reçu que des mauvais traitements ou des brimades au cours de sa vie, sera moins productif que s'il avait reçu soins et affection. Celui qui aura reçu douceur et caresses sera plus réceptif et plus enclin à satisfaire les demandes de son éleveur. 

“Il n'y a pas de bonne production sans bien-être animal”, assure Isabelle Veissier.

Source : INRA 

Articles similaires

suivi animal

Actualité / Tutoriels / Forums / Généalogie / Fiche d'identité