oct. 2

Bactéries résistantes aux antibiotiques : en voici la cause

Mercredi 2 octobre 2019, 23:45 Jabran
Des chercheurs l’Université de Newcastle au Royaume-Uni ont réussi à mettre en avant le mécanisme de défense de certaines bactéries

Des chercheurs de l’Université de Newcastle au Royaume-Uni ont réussi à mettre en avant le mécanisme de défense de certaines bactéries

Certaines bactéries ont longtemps développé une résistance aux antibiotiques conçue pour les éliminer. Ce problème s'est rapidement transformé en une véritable guerre pour les scientifiques qui tentent désespérément de trouver de nouveaux moyens d'annihiler ces bactéries avec le plus d'efficacité possible. Ainsi, des chercheurs de l’Université de Newcastle au Royaume-Uni ont fait un bond de géant dans la lutte contre ces résistances en mettant au jour un mécanisme principal de défense des bactéries.

L'étude, publiée dans Nature Communication, explique que les bactéries relâcheraient tout simplement leurs parois cellulaires en changeant de forme et ainsi ne plus être impactée par l'antibiotique qui ne pouvait alors plus les cibler. En effet, l'hypothèse d'une survie de la bactérie sans cette paroi a été émise à travers une capacité du nom de "commutation de forme L".

Les antibiotiques ont pour objectif d'empêcher la croissance et de détruire les bactéries. Ces dernières sont identifiées par les antibiotiques qui entament alors leurs mécanismes d'élimination. Lorsque la bactérie effectue une "commutation de forme L", l’appellation "de forme L" fait référence à la forme que la bactérie prend pour se camoufler lors du passage des antibiotiques. Sous cette forme, elle perd alors sa paroi cellulaire et l'antibiotique ne parvient plus à la détecter et donc ne peut plus la détruire.

Une analyse du comportement a permis de déceler une remarquable intelligence de ces bactéries puisque seulement 5 heures après le passage des antibiotiques, les bactéries reprennent leurs formes initiales et reforment leurs parois cellulaires. Une des solutions potentielles à ce problème avancé par les scientifiques serait de développer un traitement 2-en-1 : un premier médicament forcerait la bactérie à changer sa forme tandis qu'un second se chargerait de travailler sur son matériel génétique. 

La résistance aux antibiotiques serait l'une des plus grandes menaces sanitaires de ce 21e  siècle et de nombreux chercheurs s’attellent à trouver des solutions pour endiguer le phénomène. Ainsi, cette importante découverte pourrait bien être la clé pour soigner de nombreuses maladies.

Référence

Julien Hernandez, (2019). Antibiorésistance : les bactéries se transforment pour échapper aux antibiotiques. Repéré sur Futura-Sciences.

Articles similaires