oct. 30

Arachnophobie et ophiophobie : innée ou acquise ?

Lundi 30 octobre 2017, 18:33 Caroline
Une étude se penche sur le caractère inné ou acquis de l'arachnophobie et ophiophobie

Une étude se penche sur le caractère inné ou acquis de l'arachnophobie et ophiophobie

La majorité des êtres humains ont une aversion envers les araignées et les serpents, pouvant aller jusqu'à une peur irrationnelle de ces créatures dans 1 à 5 % des cas : l'arachnophobie et ophiophobie.

Si la réaction des adultes et des enfants faces à ces créatures a déjà été étudiée pour connaître le caractère acquis de cette peur, les scientifiques ne s'étaient pas encore intéressés à ce que la présence de serpents ou d'araignées pouvaient provoquer aux nouveau-nés. Pourtant, des bébés de 6 mois présentaient déjà des signes de stress (dilatation des pupilles) à la vue de ces créatures sur une image. Or, ils ne présentaient pas ces signes lorsqu'on leur présentait des images d'autres animaux ou plantes de la même taille et de la même couleur.

Les nouveau-nés n'ont jamais été confrontés à ces animaux ni à l'apprentissage de la réaction des adultes face à eux, pourtant ils réagissent déjà par stress à la vue de serpents et d'araignées. Cela pourrait signifier que notre cerveau a développé un mécanisme de reconnaissance de ces animaux pouvant être dangereux, après plus de 40 à 60 millions d'années de vie commune, pour y réagir rapidement.

 

Source : Science Daily

Articles similaires