mars 6

À la découverte des bonobos en compagnie de Lauren Develet

Mercredi 6 mars 2019, 18:43 Laurent
"C'est aujourd'hui et maintenant qu'il faut agir pour sauver le peu qu'il nous reste !"

"C'est aujourd'hui et maintenant qu'il faut agir pour sauver le peu qu'il nous reste !"

Rêvant depuis toujours de croiser le regard d'un bonobo, Lauren Develet a toujours voulu découvrir la nature de ce grand singe si pacifique et malheureusement en danger critique d'extinction. Décidée depuis plusieurs mois à concrétiser ce projet ambitieux, elle a pu compter sur le soutien de sa communauté fondée le 10 février 2018, Objectif bonobos sur Facebook. Partie durant une semaine début février découvrir le sanctuaire Lola Ya Bonobo, elle nous a accordé un entretien, plein d’enthousiasme ! Rencontre. 

 Partir découvrir les bonobos dans le sanctuaire LYB, était-ce un grand rêve ? 

Découvrir le sanctuaire Lola Ya Bonobo était effectivement un rêve…. Qui est finalement devenu une réalité magique !
J'avais vu plusieurs reportages sur Claudine André, la fondatrice, et sur le sanctuaire aussi. Et j'étais très admirative de leur engagement pour la nature et pour ces primates, et enthousiaste à l'idée d'aller rencontrer ces personnes et découvrir leur travail de conservation, on pourrait même dire de sauvetage de ces grands singes. Et puis, il y avait aussi la découverte des bonobos, qui sont des animaux fascinants, mais que je n'avais jamais vu, pas même en parc. Et par-dessus tout ce qui m'attirait, c'était bien entendu de les voir évoluer en semi-liberté, pas entre quatre murs. De pouvoir les observer dans leur comportement naturel et mieux les comprendre. Ils nous ressemblent tellement ! L'idée d'aller en RDC est finalement entrée dans ma tête et a germé jusqu'à ce que cela devienne une évidence, il fallait que je me rende sur place pour découvrir Lola !

Que ressent-on une fois sur place ?

On ressent déjà beaucoup d'humilité, on se sent tout petit face à cette Nature si belle, et l'on se dit que les Humains sont bien peu de chose finalement pour faire autant de dégâts. On se sent très reconnaissant envers les équipes du sanctuaire d'être autant impliquées dans la protection de ces êtres et de transmettre aussi aisément autour d'eux leur amour de la nature.
On se sent privilégié aussi de pouvoir observer d'aussi près des animaux qu'on ne devrait même jamais croiser sur notre route.
Et puis, on est surtout émerveillé de voir évoluer les bonobos qui sont recueillis ici, avec l'envie pour chacun d'eux qu'ils retrouvent une place dans leur forêt d'origine, malgré le traumatisme vécu petit, quand ils ont croisé pour la première fois le chemin de l'Homme.

Les bonobos, c'est une grande passion pour vous ?

Je suis passionnée par la Nature au sens large du terme, je crois. J'aime regarder les arbres et voir la nature changer au gré des saisons. J'aime énormément les animaux, tous les animaux, mais j'ai un coup de cœur tout particulier pour les félins et les grands singes c'est vrai. Je suis à chaque fois tellement surprise et émerveillée de les voir agir, les bonobos en particulier, de voir à quel point ils sont proches de l'Humain… mais en tellement mieux ! (rires). C'est leur côté calme et pacifique qui me plaît beaucoup chez eux. 
Ils ont des valeurs essentielles (le respect des autres, la vie en collectivité et dans la sérénité, etc.) et c'est beau à voir.

Prévoyez-vous d'y retourner un jour ?

J'aimerais beaucoup ! J'ai encore tant à découvrir... Le voyage est passé tellement vite !
Il est certain que le sanctuaire Lola Ya Bonobo c'est un peu comme chez moi maintenant, j'ai laissé une part de moi là-bas et je compte bien y retourner. J'ai aussi d'autres projets 'nature' qui ont pris place dans ma tête. Un voyage de découverte en amenant un autre, j'ai bien envie de retourner en Afrique pour découvrir, cette fois-ci, d'autres espèces animales... À suivre... 

Un message à transmettre à nos lecteurs ?

À part "faites l'amour pas la guerre" ? Qui fonctionne très bien pour nos amis Bonobos... je dirais que la Nature sous toutes ses formes est un cadeau précieux et unique. Que la Terre nous offre des richesses qu'on n'apprécie pas à leur juste valeur, pire, qu'on les dilapide pour notre propre profit. Mais tout l'argent du monde ne nous permettra pas de les racheter quand nous aurons tout détruit et que nous nous rendrons enfin compte que c'était finalement ça le plus important ! "Too late is too late", c'est aujourd'hui et maintenant qu'il faut agir pour sauver le peu qu'il nous reste !

N'hésitez pas à découvrir son périple en intégralité sur sa page Facebook. 

On vous partage l'une de ses nombreuses publications qui nous a fait bien fait sourire. 

Articles similaires