mars 14

700 000 animaux morts en Mongolie

Mercredi 14 mars 2018, 19:27 Julie
Une vague de froid extrême détruit la faune en Mongolie

Une vague de froid extrême détruit la faune en Mongolie

Avec des températures pouvant atteindre les - 50 degrés, l'hiver mongol peut être extrêmement rigoureux. Et c'est le cas, encore cette année avec le "dzud", qui est un phénomène climatique caractérisé par une vague de froid extrême en hiver faisant suite à un été caniculaire.

Le 7 mars dernier, le service météorologique du pays a déclaré pas moins de 710.740 animaux morts de faim ou de froid. En 2016, plus d'un million d'animaux avaient été tués par ce même phénomène. Ce sont donc deux hivers destructeurs qui se suivent pour la Mongolie.

En été, les températures élevées font disparaître les zones d'herbe qui constitue l'alimentation du bétail. L'hiver, les couches de verdures se font rares et les animaux affaiblis par les fortes chaleurs peinent à s'alimenter. Et chose encore plus difficile, les animaux ayant survécu à l'hiver arrivent exténués au printemps (période des naissances) et ont beaucoup de mal à se nourrir et à s'abriter entrainant la mort de nombreuses autres bêtes.

Dans ce pays, un habitant sur trois se nourrit des bêtes qu'il élève, une perte aussi importante du bétail est une catastrophe qui le pousse à vendre à bas prix les bêtes survivantes, diminuant énormément son revenu. Ainsi, des milliers de bergers nomades endettés cherchent de nouvelles opportunités dans la capitale Oulan-Bator.

Le "dzud" n'apparaissait que tous les 12 ans environ, auparavant. Le phénomène s'est répété deux hivers de suite, une réelle catastrophe pour ce pays densément peuplé. Selon les chercheurs, le changement climatique n'y est pas pour rien.

Source : Chine Information

 

Articles similaires