janv. 3

2018 : La rétrospective positive

Jeudi 3 janvier 2019, 19:45 Laurent
La nature a connue quelques victoires cette année

La nature a connue quelques victoires

En 2018, il y en aura eu des événements sur notre planète bleue. Des bons et... des moins bons. Un peu comme chaque année cela dit. Chez ZoOrigin, nous avons décidé de fermer cette année sur une note positive pour ainsi accueillir l'année nouvelle du bon pied. Parmi les bonnes nouvelles qu'a connue notre terre nous noterons les suivantes : 

  • Les castors se portent mieux ! En effet ces rongeurs réputés pour construire des barrages connaissent aujourd'hui une hausse de leur population.  Cette dernière a été multipliée par mille ! Autrefois, les castors étaient chassés en grande partie sur le sol européen, mais depuis plus de vingt ans, suite à leur réintroduction, la biodiversité respire à nouveau. Grâce à leur présence, ils régulent la vitesse de l'eau grâce aux barrages mais aussi, suite à cela, de nouveaux habitats sont crées. Ces "nids" sont alors occupés par une multitude de volatiles, poissons ou encore d'insectes ! De plus, cet animal contribue au reboisement !
  • Le dauphin de l'Irrawaddy a également connu une augmentation qui a fait naître de l'espoir au Cambodge : Cette hausse est une première depuis 20 ans après un déclin alarmant où un premier recensement fut établi en 1997 répertoriant à l'époque 200 individus. En 2015, on ne trouva plus que 80 spécimens dans le fleuve Mékong. En Mai dernier le WWF et le gouvernement Cambodgien ont alors annoncé une hausse de 10% de ces cétacés, faisant alors grimper le nombre de 80 à 92 spécimens. (cf. Signe d'espoir pour le dauphin de l’Irrawaddy).
  • Le diable de Tasmanie n'est plus en danger d'extinction : Ce marsupial, que l'on trouve principalement sur l'île de Tasmanie au sud de l'Australie a depuis les années 90 connu un avenir incertain puisque sa population avait jadis chuté de 80% à 95%. La cause de ce déclin ? Des tumeurs cancéreuses.  Suite à une mobilisation importante et à une mutation génétique qui a fait reculer ces tumeurs, l'espèce a connu un nouveau souffle. En effet, les experts ont observé une augmentation significative de 5 000 et 10 000 diables.
  • Le tigre sera de retour au Cambodge en 2022 : Le premier ministre Cambodgien vient d’accepter la réintroduction du tigre sur son territoire grâce aux efforts considérables du WWF. Depuis 2016, le félin avait alors été déclaré éteint dans la région. Afin d'optimiser toutes les chances au retour du fauve, le parc de Srep a vu son nombre de rangers doublé. Un plan avec les mêmes objectifs a également été introduit au Kazhakstan dans son habitat historique d’Illi-Balkhash.

Il y a bien évidemment eu d'autres bonnes actions pour la biodiversité. En voici  une sélection de 24 autres en vidéo ci-dessous, mais avant de clore cet article, nous tenions à vous souhaiter une bonne année 2019 et à l'année prochaine !  

Référence

Frankinet, M., (27/12/2018). 2018: Bonnes nouvelles pour la planète. Repéré sur Moustique.

Articles similaires